Études littéraires, volume 42, numéro 2, été 2011
9,99 $

Études littéraires, volume 42, numéro 2, été 2011

ÉTIENNE BEAULIEU, THOMA CARRIER-LAFLEUR
éDITION LIVRES NUMÉRIQUES DIVERS



Études littéraires, volume 42, numéro 2, été 2011

ÉTIENNE BEAULIEU, THOMA CARRIER-LAFLEUR

9,99 $ 9,99 $
Régulier: 9,99 $
Rabais: 0,00 $ (0%)
Livre numérique non disponible
Résumé
L'histoire est connue : tout commence quelque part en Grèce antique, alors que logos et mythos se confondaient en une seule voix dans la parole sacrée (hieros), jusqu'à ce qu'au siècle de Platon, une méfiance philosophique provoque la séparation entre les légendes fabuleuses et la recherche de la sagesse. La philosophie n'a peut-être d'autre origine que cette méfiance à l'égard du mythos, méfiance fascinée cependant, qui maintient à distance en même temps qu'elle semble répondre sans cesse au chant des sirènes narratives, attachée au mat de la raison. Cependant, la narrativité, comme l'a montré Paul Ricoeur à maintes occasions, notamment à propos de l'histoire, cette autre discipline soupçonneuse, ne se limite pas au simple fait de raconter de la fiction. Il y a de la narrativité jusqu'à la limite de la pure syntaxe, pourrait-on dire. À partir du moment où les mots sont arrangés de façon à représenter un monde, parler de ce monde ne peut aller sans le présenter d'une certaine manière, sans lui donner une cohérence quelconque, c'est-à-dire en somme sans le raconter, ce dont ne se prive pas bien sûr la philosophie, ni l'histoire d'ailleurs, comme le soulignent heureusement depuis quelques décennies de nombreux historiens et non des moindres, que l'on pense à Michel de Certeau. La racine du fait narratif est ainsi enfouie beaucoup plus creux que ne le laissent croire les récits philosophiques d'affranchissement du narratif (dont il faudrait dresser un inventaire exhaustif, si la chose était possible). Mais affirmer cela, c'est du même coup prendre en compte l'inverse, à savoir que la racine philosophique est elle aussi très profondément enfoncée dans le terreau narratif et que le récit ne fait pas que raconter, il fait mieux : il pense en racontant. Ce dossier voudrait donc, à partir de quelques exemples, montrer ce double jeu de la pensée et du récit en examinant à l'ouvre la pensée se racontant ou le récit pris en flagrant délit philosophique.
Détails
Titre
Études littéraires, volume 42, numéro 2, été 2011
Prix
9,99 $
Sujet
Format Poche
Non
Langue
Français/French
Nombre de pages
221
Date de publication
2016-10-13
ISBN
9782920949461
Code Interne
2100426
Numéro de produit
2100426
Format numérique
pdf
Disponibilité
AD AT BE BG CA CH CY CZ DE EE ES FI FR GF GP GR HU IE IT LT LU LV MC MQ MT NL PL PT RE RO SI SK YT
Protection
Signature digitale (watermarking)
Entrepôt Numérique
DEMARQUE
Taille du fichier
1.93 Moctets

Notre conseil

Avant de vous déplacer, nous vous recommandons de téléphoner au magasin pour vérifier le stock.

Ville: (Changer).

exemplaire(s)
Ce produit est actuellement non disponible en magasin.
Nous n'avons pas pu trouver une succursale pour le code postal donné. Veuillez en essayer un autre.