Gustave fayet : l'oeil souverain
58,95 $

Gustave fayet : l'oeil souverain

COLLECTIF


Gustave fayet : l'oeil souverain

COLLECTIF

58,95 $ 58,95 $
Régulier: 58,95 $
Rabais: 0,00 $ (0%)
Habituellement expédié entre 4 à 10 jours
Résumé
Si le nom de Gustave Fayet demeure un gage de qualité pour les connaisseurs, il est à ce jour méconnu du grand public. Cependant, entre 1905 et 1925, artistes, critiques et collectionneurs venaient admirer au 51, rue de Bellechasse, à Paris, et au château d'Igny, en val de Bièvre, les Gauguin, Van Gogh, Redon, Cézanne, Bonnard et autres Matisse de l'une des plus importantes collections d'art moderne de l'époque. Né à Béziers en 1865, il fut initié à l'art par son père Gabriel et son oncle Léon, eux-mêmes collectionneurs et peintres — ainsi que par un condisciple, Maurice Fabre. Préférant l'acquisition à la possession, « œil absolu » autant qu'excellent spéculateur, Fayet n'hésite pas à se défaire d'œuvres. Visionnaire et commerçant, s'il achète beau­coup, il revend aussi, des Gauguin, des Matisse, entre autres. A son ami George-Daniel de Monfreid qui lui en fait reproche, Fayet répond : « C'était impossible de dire non, songez, ma collection ne m'aura rien coûté... » En 1908, Fayet fait l'acquisition de l'abbaye cistercienne de Fontfroide et en entreprend avec son épouse, Madeleine, la restauration. Il en fait réaliser les vitraux par le maître verrier Richard Burgsthal et décorer la bibliothèque par Odilon Redon qui y réalise son chef d'œuvre, Le Jour et La Nuit. Ses demeures seront autant de musées consacrés aux artistes et à la musique, animées par des débats sur la puissance de l'art De Matisse aux Stein en passant par Picasso, la société éclairée de l'époque s'y donne rendez-vous. Artiste prolifique, Fayet use avec une égale virtuosité des différents médiums qui l'inspirent, l'huile, le pastel, le dessin, l'aquarelle, le buvard, stimulé par Redon, son « maître vénéré ». Il n'en conserve pas moins une inspiration originale et personnelle : « J'ai fait un art selon moi seul. [...] Je l'ai fait avec les yeux ouverts sur les merveilles du monde visible et, quoi qu'on ait pu dire, avec le souci constant d'obéir aux lois du naturel de la vie. » Cette vision, si proche de celle de Saint François d'Assise, emmè­nera l'œuvre de Fayet, vers un univers floral et aquatique, approchant l'abstraction, qui trouva son épanouissement dans ses tapis révélés en mars 1926 dans la rétrospective de son œuvre décorative qui lui sera consacrée au Pavillon de Marsan. Louis Vauxcelles lui rendra alors le plus bel hommage : « Sauf Redon en ses pastels, je ne vois guère que Fayet en ses tapis, qui ait inventé d'aussi beaux paysages cérébraux ».
Détails
Titre
Gustave fayet : l'oeil souverain
Auteur
Prix
58,95 $
Collection
Sujet
Format Poche
Non
Langue
Français/French
Date de publication
2015-09-21
ISBN
9782841053278
Code Interne
1671577
Numéro de produit
064101196

Notre conseil

Avant de vous déplacer, nous vous recommandons de téléphoner au magasin pour vérifier le stock.

Ville: (Changer).

exemplaire(s)
Ce produit est actuellement non disponible en magasin.
Nous n'avons pas pu trouver une succursale pour le code postal donné. Veuillez en essayer un autre.