Héritier du judaïsme qui interdit de fabriquer des images mais instaure l'alliance divine dans les corps incisés, circoncis des croyants, le christianisme est la religion de l'incarnation d'un divin qui assume les plaies, la souffrance et la mort; l'islam, poussant très loin la volonté juive de transcendance, n'ignore pas non plus les manifestations corporelles de la relation au divin. Dans le christianisme le stigmate a une fonction de représentation, d'une ampleur inégalée. D'où vient que cette étrange question des stigmates n'ait guère été directement posée ni traitée dans les trois religions monothéistes et, en particulier, dans le christianisme ? Qu'est-ce qui est en jeu dans la confrontation du corporel et du spirituel, de l'humain et du divin par le corps et, plus précisément, par le corps souffrant, blessé, sanglant ou non, parlant ? Quelles valeurs sociales, esthétiques, religieuses diverses traduit le stigmate ? Entailles, signes écrits et images s'incorporent, s'inscrivent, se donnent à lire dans la personne même du fidèle qui les accueille. Préjugés et refus ancrés dans les traditions et les croyances ont souvent constitué autant d'obstacles épistémologiques à leur étude.

Ce Cahier s'articule autour des axes suivants : Dans une première section, intitulée « Écritures », se trouvent réunies des contributions qui évoquent le phénomène de la marque corporelle ou stigmate comme signe de relation privilégiée au divin dans quelques textes fondateurs des trois religions monothéistes. La deuxième section, intitulée « Stratégies, contradictions, fidélités », comporte des études de cas permettant d'évaluer, au cours de l'histoire, divers enjeux de la fonction de représentation des stigmates. La troisième section, intitulée « États théopathiques », explore les problématiques de la jouissance et de la désolation, de la possession, de l'affirmation de l'identité, du corps et de la parole. La quatrième section est consacrée à l'édition de textes significatifs. La cinquième section, intitulée « Variations », entrelace des interprétations du thème des stigmates par des écrivains.

Numérisation réalisée avec le soutien du CNL.

' />
L'herne #75 stigmates
41,22 $

L'herne #75 stigmates

COLLECTIF
éDITION HERNE



L'herne #75 stigmates

COLLECTIF

41,22 $ 41,22 $
Régulier: 41,22 $
Rabais: 0,00 $  (0%)
Expédié en 2 à 12 semaines si l’article est disponible chez le fournisseur.
Résumé

Dirigé par Dominique de Courcelles.

La question d'un corps énigme qui fait parler et d'un corps lui-même langage, la question des personnes marquées dans leur corps, stigmatisées, est très exactement celle de la confrontation du corporel et du spirituel, de l'humain et du divin. Elle est donc très ancienne et se retrouve sous des formes variées dans les différentes religions.

Héritier du judaïsme qui interdit de fabriquer des images mais instaure l'alliance divine dans les corps incisés, circoncis des croyants, le christianisme est la religion de l'incarnation d'un divin qui assume les plaies, la souffrance et la mort; l'islam, poussant très loin la volonté juive de transcendance, n'ignore pas non plus les manifestations corporelles de la relation au divin. Dans le christianisme le stigmate a une fonction de représentation, d'une ampleur inégalée. D'où vient que cette étrange question des stigmates n'ait guère été directement posée ni traitée dans les trois religions monothéistes et, en particulier, dans le christianisme ? Qu'est-ce qui est en jeu dans la confrontation du corporel et du spirituel, de l'humain et du divin par le corps et, plus précisément, par le corps souffrant, blessé, sanglant ou non, parlant ? Quelles valeurs sociales, esthétiques, religieuses diverses traduit le stigmate ? Entailles, signes écrits et images s'incorporent, s'inscrivent, se donnent à lire dans la personne même du fidèle qui les accueille. Préjugés et refus ancrés dans les traditions et les croyances ont souvent constitué autant d'obstacles épistémologiques à leur étude.

Ce Cahier s'articule autour des axes suivants : Dans une première section, intitulée « Écritures », se trouvent réunies des contributions qui évoquent le phénomène de la marque corporelle ou stigmate comme signe de relation privilégiée au divin dans quelques textes fondateurs des trois religions monothéistes. La deuxième section, intitulée « Stratégies, contradictions, fidélités », comporte des études de cas permettant d'évaluer, au cours de l'histoire, divers enjeux de la fonction de représentation des stigmates. La troisième section, intitulée « États théopathiques », explore les problématiques de la jouissance et de la désolation, de la possession, de l'affirmation de l'identité, du corps et de la parole. La quatrième section est consacrée à l'édition de textes significatifs. La cinquième section, intitulée « Variations », entrelace des interprétations du thème des stigmates par des écrivains.

Numérisation réalisée avec le soutien du CNL.


Détails
Titre
L'herne #75 stigmates
Auteur
COLLECTIF
Éditeur
HERNE
Prix
41,22 $
Sujet
HIST. DES RELIGIONS
Format Poche
Non
Langue
Français/French
Date de publication
2001-01-01
ISBN
9782851979711
Code Interne
2400632
Numéro de produit
2400632
Format numérique
pdf
Protection
Adobe DRM
Entrepôt Numérique
NUMILOG

Magasins avec au moins 1 exemplaire

Avant de vous déplacer, nous vous recommandons de téléphoner au magasin, car il peut y avoir un léger écart avec la disponibilité affichée sur notre site.

Ville: (Changer).

exemplaire(s)
Le produit n'est présentement pas disponible en succursale.
Nous n'avons pas pu trouver une succursale pour le code postal donné. Veuillez en essayer un autre.