Puerto final
22,50 $

Puerto final

DANIEL MAYER


Puerto final

DANIEL MAYER

22,50 $ 22,50 $
Régulier: 22,50 $
Rabais: 0,00 $ (0%)
Habituellement expédié en 2 à 12 semaines
Résumé
Puerto Final, le premier roman de Daniel Mayer, traduit par Sylviane Roche, évoque l'Argentine sous le régime de la terreur. Ni autobiographie ni document, Puerto Final nous fait pénétrer dans l'univers de la répression militaire. Rêves? Réalité masquée? Souvenirs douloureux? Fuite? Exil? Ce récit est tout cela à la fois. Dans Puerto Final, Daniel Mayer fait preuve d'une grande maîtrise narrative et évoque avec beaucoup de talent et d'émotion un passé qui le hante encore aujourd'hui. Une oeuvre grave, un thème rare dans notre littérature. Né à La Plata en 1950, Daniel Mayer fuit en 1977 l'Argentine pour la France. Après une formation à l'Institut d'Etudes du Développement, à Genève. Daniel Mayer s'installe définitivement en Suisse en 1984. Il travaille aujourd'hui dans la santé publique. Roman traduit de l'espagnol (Argentine) par Sylviane Roche Extrait Thomas regardait la flamme de la bougie enveloppée dans un halo blanc. Il sortit de sa poche le billet et le télégramme. La réponse était à Puerto Final... Quelle réponse? Celle-là même qu'il ne pouvait accepter parce qu'alors il serait complice des assassins. D'ailleurs, la réponse, en fin de compte, n'avait pas beaucoup d'importance, infiniment moins d'importance que la question... C'était une heure quelconque de la nuit, et les cloches sonnaient. Des voix qui ordonnent, le moteur d'une barque qui s'éloigne, et la pluie reprend son éternel travail d'oubli. Elles parlaient, ces cloches, elles réveillaient des mots en dialecte, des regards qui cherchaient une muette approbation, des gestes qui ne comprenaient pas. Tout était secret dans cette ville ; des secrets et du temps, si difficile à comprendre, et qui la faisaient exister cependant, nécessaire, asymétrique, et par conséquent singulière. Il s'appuya contre la table, en écrasant le bord de son chapeau... L'odeur d'ambre. Il essaya de se lever, ouvrit les yeux; sur le visage de la femme, le long des joues, étaient peintes deux lignes argentés où scintillaient de minuscules étoiles. Elle était nue, imprécise, comme une idée nocturne. Daniel Mayer, Puerto Final, Editions Bernard Campiche, 2002.
Détails
Titre
Puerto final
Auteur
Éditeur
Prix
22,50 $
Format Poche
Non
Langue
Français/French
Date de publication
2002-06-14
ISBN
2882411170
Code Interne
448159
Numéro de produit
120045617

Notre conseil

Avant de vous déplacer, nous vous recommandons de téléphoner au magasin pour vérifier le stock.

Ville: (Changer).

exemplaire(s)
Ce produit est actuellement non disponible en magasin.
Nous n'avons pas pu trouver une succursale pour le code postal donné. Veuillez en essayer un autre.